Profession de foi

Avec Manuel Tunon de Lara, faire ensemble l’université de demain.

En créant l’université de Bordeaux, nous avons choisi de construire une grande université de recherche internationale et nous nous sommes fixé des objectifs ambitieux mais réalistes, dont certains ont été brillamment atteints et d’autres le seront à plus long terme, conformément au plan stratégique (U25. Une certaine idée de l’université)  qui guide notre trajectoire. Notre université est désormais reconnue, elle a modifié le paysage régional et contribué à modifier le paysage national de l’enseignement supérieur et de la recherche, elle est devenue un atout majeur pour la métropole et le territoire dont elle accompagne et stimule la transformation.

L’université de Bordeaux est le fruit d’un travail collectif qui a nécessité de structurer un nouveau modèle d’organisation et de gouvernance, de sécuriser son financement, d’assurer la mise en œuvre de projets stratégiques comme l’opération campus, l’initiative d’excellence ou d’autres projets d’investissements d’avenir. Cette première étape a également eu pour ambition de créer des conditions qui se sont avérées essentielles pour mener à bien nos missions premières et qui nous ont permis d’engager une transformation en matière de pédagogie, de recherche et d’innovation, d’internationalisation. Dans un contexte politique souvent difficile et parfois éprouvant, cette réussite a été rendue possible grâce à l’implication, à l’énergie et à la créativité de chacune et de chacun, grâce aussi à une exigence et une rigueur sans lesquelles le pilotage d’un tel projet aurait été voué à l’échec.

Cette construction est néanmoins inachevée et si l’université de Bordeaux est souvent citée en exemple pour sa trajectoire et son ambition, tous les objectifs que nous nous étions fixés dans son organisation ne sont pas encore atteints et certains doivent être reconsidérés à la lumière des quatre dernières années : la gouvernance de l’établissement doit être revue dans le sens d’un surcroît de subsidiarité et de décentralisation ; les départements de recherche doivent évoluer vers des structures plus lisibles, facilitant l’organisation de la recherche et son articulation avec la formation ; un meilleur équilibre doit être recherché entre les campus et entre les différents secteurs de recherche et de formation dont les spécificités doivent être respectées et pouvoir s’enrichir les unes des autres ; un effort particulier doit être fait pour améliorer en continu les procédures et circuits internes, dont certains restent trop lourds ou rigides, ainsi que les soutiens et l’accompagnement indispensables à l’exercice de nos missions, et ce, afin de faciliter les conditions de travail des personnels et parfaire le service rendu aux étudiants et aux usagers. Nous souhaitons aujourd’hui donner à l’université de Bordeaux l’élan nécessaire pour devenir une grande université dans laquelle chacun puisse s’accomplir et se reconnaître, et visons pour cela un triple objectif :

  • Poursuivre ensemble une trajectoire ambitieuse de formation, de recherche et d’innovation, et devenir l’une des meilleures universités en Europe, attractive pour les étudiants de France et de l’étranger.
  • Faire de l’université de Bordeaux une université inclusive et pleinement responsable qui implique plus directement ses acteurs et ses étudiants, qui se soucie en continu de la qualité du service rendu, porte haut les valeurs universitaires et dont la forte dimension citoyenne contribue à relever les défis et les mutations que rencontre notre société.
  • Créer les conditions de son développement durable, afin de faire face aux enjeux environnementaux, numériques, immobiliers, économiques et sociétaux qui attendent l’université de demain.

Comme l’a montré le dialogue engagé sur la responsabilité sociétale, l’éthique et l’intégrité, notre communauté est convaincue du rôle majeur que l’université joue dans notre société et elle partage un socle de valeurs auxquelles elle est attachée. Celles-ci doivent guider l’ambition et l’exigence que nous mettons à remplir nos missions. Elles doivent aussi se refléter dans notre organisation interne pour que chacun se sente respecté et soit pleinement associé aux réalisations de notre établissement.

Vous trouverez sur notre site (https://manuel-tunondelara.fr) le contenu de notre projet. Nous vous remercions pour l’attention que vous lui porterez et vous invitons à le soutenir le 5 décembre prochain afin d’écrire ensemble une nouvelle page de l’histoire de notre université.

 

Les candidats aux conseils centraux sur les listes
« Avec Manuel Tunon de Lara, faire ensemble l’université de demain. »

télécharger la profession de foi au format pdf